PROJETER L’ANCIEN

PROJETER L’ANCIEN (sous la direction de Antonio Viola et Myra Prince)
Editions l’Espérou, Montpellier, 2004. 348 pages.

L’étude, qui conduit à l’organisation des séminaires ainsi qu’à la publication de cet ouvrage, consiste à se positionner entre les domaines théoriques de la restauration, d’une part, et les domaines de la profession, d’autre part .

Pas d’analyse sans projet, ni de projet sans analyse, ces deux moments se superposent. La méthode de construction de l’étude, qui conduit à l’organisation des séminaires ainsi qu’à la publication de cet ouvrage, consiste à se positionner entre le domaine théorique, scientifique et technique de la restauration, d’une part, et le domaine de la profession et de la demande de savoir-faire, d’autre part .

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s